Les Cordes de Loire
ARTISTES 2022

ARTISTES 2022

Irène Jolys
Violoncelle – Direction artistique

« Son talent rayonne partout et, à seulement 25 ans, Irène Jolys, tout en sensibilité, s’impose comme une des personnalités majeures du violoncelle français. »
Alain Duault, Directeur artistique, Le Figaro Croisières

Formée par Philippe Muller à Paris, Irène Jolys a terminé ses études supérieures auprès de Conradin Brotbek à la Hochschule für Musik und Darstellende Kunst de Stuttgart en Allemagne. Irène se perfectionne par la suite auprès de Frans Helmerson. En musique de chambre, elle s’est formée auprès du pianiste Emmanuel Strosser et de Guillaume Sutre, fondateur du quatuor Ysaïe.

Jeune talent de la promotion Ravel de l’Académie musicale Philippe Jaroussky en 2019-2020 et lauréate de la fondation allemande « Villa Musica » en 2016, Irène Jolys a remporté le 1er prix du Concours International Alexander Glazounov, a été lauréate du concours Vatelot Rampal, et lauréate du Concours Rostropovitch Junior à l’âge de 13 ans.

Sur France Musique, elle a été invitée par Jean-Baptiste Urbain au Festival d’été et par Clément Rochefort dans son émission Générations France Musique avec le trio Parrhèsia qu’elle a fondé avec Melvil Chapoutot au piano et Rachel Sintzel au violon, tous trois issus de la promotion Ravel de l’académie Philippe Jaroussky.  Elle a été invitée au festival de Granville au festival de l’ile de Ré ou elle s’est produite en soliste sous la direction du chef Pascal Rophé, et s’est produite en musique de chambre et en soliste à la Philarmonie de Paris, à la Seine Musicale, notamment aux côtés d’Amandine Ammirati, Philippe Jaroussky,  Christian-Pierre La Marca, Melvil Chapoutot, Rachel Sintzel …`

Curieuse de tous les répertoires, Irène a commandé au compositeur Karol Beffa un quintette pour deux violoncelles « Paysage avec ruines » dont la première mondiale a été enregistrée en avril 2021 à la Collégiale Saint Martin d’Angers avec le quatuor Métamorphoses. Elle a également donné la première « d’Obscure clarté », trio composé par Karol Beffa lors de l’édition 2021 des Heures musicales de Cunault. Invitée par Alain Duault sur la croisière du Figaro « Beethoven au fil du Rhin » en octobre 2021, elle s’est produite aux côtés de la pianiste Laure Favre-Kahn du clarinettiste Joë Christophe de la violoniste Solenne Païdassi et de la sorpano Erminie Blondel. Elle sera en août prochain au Festival « Rencontres de violoncelles en Belaye » sous la direction artistique du violoncelliste Roland Pidoux.

Elle a fondé en 2017 le « Festival des Cordes de Loire » puis l’ensemble à géométrie variable « Les Cordes de Loire » avec le soutien du département Anjou depuis 2019. Dans ce cadre, elle se produit en soliste avec d’autres jeunes artistes européens et développe des projets artistiques pour faire rayonner la musique classique dans le département. Elle a pris également la direction artistique des Heures Musicales de Menthon-Saint-Bernard en septembre 2021.

Antonin Musset
Violoncelle

Né en 1996, Antonin Musset a commencé à jouer du violoncelle à l’âge de sept ans avec le pédagogue français Alexandre Lacour.
Il a étudié au Conservatoire régional de Paris avec Hélène Dautry et Matthieu Lejeune. Antonin a participé à des masterclasses avec des musiciens de renom tels que Frans Helmerson, Jian Wang, Julius Berger, Gérard Wyss, Jens Peter Maintz, Claudio Pasceri, Wolfgang Emanuel Schmidt et a travaillé régulièrement avec Corina Belcea, et Rohan de Saram.
Il est diplômé de la Haute Ecole des Arts de Berne où il a étudié pendant cinq ans avec Antonio Meneses. Il a ensuite rejoint la classe de Julian Steckel à la Hochschule für Musik und Theater München.
Antonin a remporté le premier prix au Concours international de musique de chambre Luigi Nono.  En 2018, il a reçu un prix spécial au XIe Concours international de violoncelle Witold Lutosławski pour son interprétation de la Sonate pour violoncelle de Chopin. Antonin a été invité par l’Institut Fryderyk Chopin à se produire au festival Chopin et son Europe 2018 à Varsovie.
Ces dernières années, il a été invité à participer à certaines des académies les plus prestigieuses d’Europe : en 2019, il était à l’Académie du Festival de Verbier, et il participe en 2021 il à l’Académie internationale Seiji Ozawa.
Il a joué pendant deux ans au sein de l’académie de l’Orchestre Symphonique de Bâle. Entre 2019 et 2021 il est membre de l’académie de l’Orchestre symphonique de la radio Bavaroise.
Antonin joue un violoncelle Claude-Augustin Miremont de 1870
En septembre 2021, il entre à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en tant qu’Artiste en Résidence sous la direction de Gary Hoffman.
Antonin bénéficie d’une bourse offerte par un donateur anonyme

Rachel Sintzel
violon

Rachel Sintzel commence le violon à l’âge de 6 ans à Evian-les-bains, puis étudie successivement auxCRR de Grenoble et Lyon. Passionnée d’orchestre et de musique de chambre, elle participe à denombreuses académies et reçoit les conseils de grands maîtres tel que M-A Nicolas, Z. Zorin, O.Charlier. Elle est sélectionnée à l’âge de 15 ans pour participer à l’académie des nuits romantiques auxcôtés de N. Radulovic pour deux années consécutives. En 2017, elle est sélectionnée pour participer àl’académie Maurice Ravel, où elle bénéficie des conseils de Svetlin Roussev, Stephanie Marie Degand,et Miguel Da Silva. Elle est admise en 2014 au Conservatoire Nationale Supérieur de Musique de Parisdans la classe d’Ami Flammer, puis Olivier Charlier où elle obtiendra son prix en juin 2019. Rachel estinvitée à participer à divers festivals tels que les Rencontres franco-américaines, le festival classiqueen bocage, le festival Melusicale, où elle aura l’opportunité de jouer avec le violoncelliste François Salque, ainsi que les Rencontres Internationales de musique des Graves où elle aura l’honneur de jouer avec Maxim Vengerov en juillet 2019. En avril 2018, elle reçoit le premier prix au concours «lesMusicales du Centre» à Paris. Elle est sélectionnée en avril 2019 pour faire partie de la nouvellepromotion Ravel à l’académie Philippe Jaroussky pour la saison 2019-2020. Rachel Sintzel estactuellement étudiante à la Haute École de Musique de Lausanne en master soliste dans la classe deRenaud Capuçon, et poursuit sa formation au CNSMDP dans le cursus de diplôme d’artiste interprète. Elle intègre en mai 2021 l’Orchestre National de Lyon.

Élie Hackel
violon

Musicien passionné, Elie Hackel est né le 10 février 2000 à Haguenau, où il commence ses études musicales à l’âge de 6 ans. En 2010 il poursuit son apprentissage au CRR de Paris dans la classe de Serge Pataud puis Bertrand Cervera. Il est admis en 2017 au CNSMDP dans la classe de Jean Marc Phillips et travaille aujourd’hui au côté de Svetlin Roussev et Pierre Colombet. Tout au long de son parcours, Elie a participé à de nombreuses académies et masterclass où il a pu bénéficier des conseils d’artistes de renommée internationale comme Renaud Capuçon, Oleg Kaskiv, Guillaume Chilemme, Pierre Fouchenneret, Boris Garlitzky et Mihaela Martin. Invité en 2017 par l’European Chamber Music Academy du Festival Pablo Casals, il étudie le quatuor à cordes avec le Quatuor Artis. Elie Hackel fait partie de la promotion Tchaïkovsky de l’Académie Musicale Phillipe Jarrousky 2021-2022 et prend part à l’Académie de l’Orchestre de Chambre de Paris et du Philharmonique de Radio France. Il a été sélectionné pour se joindre à la Seiji Ozawa International Academy en juillet 2022.
En parallèle, son goût immodéré pour les folklores d’Europe de l’Est le pousse à entreprendre de passionnants projets musicaux. Dans le cadre de son mémoire de recherche il a pu interviewer et apprendre le folklore auprès de plusieurs prestigieux violonistes populaires en Roumanie et Moldavie. Elie Hackel joue un magnifique Grand Frères de 1859 gracieusement prêté par Marie-Suzanne Weick-Voelckel dans le cadre de la Fondation Talents et Violoncelles.

Julia Macarez
Alto

Julia Macarez a construit son parcours autour de son amour de l’alto et de sa passion pour la radio. Après des études littéraires et journalistiques, elle entre au CNSMD de Paris dans la classe de Pierre-Henri Xuereb et Louis Fima, puis part étudier six mois en Finlande, à la Sibelius Academy (Helsinki) dans la classe de Lilli Maijala. 
Attachée aux formations réduites, elle s’épanouit dans la musique de chambre et les ensembles tels que l’Ensemble Maja consacré aux répertoires des XXe et XXI siècles. En 2017, Julia intègre la compagnie Miroirs Étendus dédiée à la création de nouvelles formes d’opéra et mêlant l’électronique écrite, la sonorisation vocale et instrumentale, la scène et les arts visuels. Elle forme également un duo avec l’accordéoniste Marion Chiron, projet qui a vu le jour lors de son récital de fin d’études au Conservatoire de Paris, et qui s’articule autour du répertoire classique et de la Finlande. 
Parallèlement à son activité de musicienne, Julia travaille pour France Inter dans l’émission quotidienne Grand bien vous fasse et anime les matinales radio de La Brèche Festival, en Savoie.

Vuokko Lahtinen
Alto

Née à Kuopio, l’altiste Vuokko Lahtinen étudie actuellement aux Universités des Arts de Berlin et d’Helsinki auprès des professeurs Wilfried Strehle et Pirkko Simojoki. Elle a auparavant étudié aux Conservatoires de Paris et d’Helsinki, et a suivi en parallèle des cours de direction d’orchestre auprès de Jorma Panula. Parmi ses anciens professeurs d’alto figurent Ulrich Knörzer, David Gaillard, Tommi Aalto et Helge Valtonen.

La musique de chambre a amené Vuokko Lahtinen dans le monde entier, du Svalbard à la vallée de la Loire en France, des sommets de Luosto au festival de Kumaus à Lappenranta. 

Lahtinen a acquis une expérience orchestrale auprès de l’Orchestre philharmonique de Berlin, de l’Orchestre symphonique de la radio danoise, de l’Orchestre de l’Académie Herbert von Karajan, de l’Orchestre symphonique de la radio finlandaise, de l’Orchestre philharmonique d’Helsinki, de l’Orchestre de l’Opéra national de Finlande et de l’Avanti ! Chamber Orchestra. 

Le travail multidisciplinaire est très important pour Vuokko Lahtinen. Elle a des projets en cours avec la maison de disques Spektum Records, l’artiste médiatique Otso Havanto et la danseuse Kauri Sorvari.

Melvil CHAPOUTOT
Piano

Melvil Chapoutot commence le piano à l’âge de 5 ans dans la classe de Marc Maïer au conservatoire de Tours. Il obtient son « Diplôme d’Etudes Musicales » en 2010 et son prix de perfectionnement en 2012. La même année, il intègre le « Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse » de Paris dans la classe de Roger Muraro et Isabelle Dubuis et obtient son Master en 2017. Il se perfectionne par la suite en « Diplôme d’Artiste Interprète » au

« Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse » ainsi qu’à la « Musik Hochschule » de Fribourg-en-Brisgau avec Éric le Sage.

Lauréat des concours internationaux de Lagny-sur-Marne, Maison-Laffitte, Montrond-les-Bains et Épinal (prix JMF du meilleur candidat français) il se produit parallèlement à ses études, seul et en musique de chambre, dans différents festivals tels que « 5 à 7 musical » à Arradon, « Les Moments Musicaux de Touraine » à Cinq-Mars-la-Pile, « Young Virtuosi en Limouxin » à Castelreng, « Jeunes talents et grand répertoire » au Subdray, « Les Concerts de la Grange Colombe » à Rambouillet, « 37 degrés à l’ombre » à Tours, au MuCEM à Marseille en quatre mains avec Éric le Sage, en soliste avec l’ensemble Cartesixte, au « Festival international de Kyoto », au consulat de France de New York avec la « French American Piano Society », au festival « un piano sous les arbres » à Lunel Viel, au sein du festival «Les Cordes de Loire » avec la violoncelliste Irène Jolys, l’altiste Odon Girard et le violoniste Grégoire Girard, au Grand Théâtre de Provence ainsi qu’à la Philharmonie de Paris en quatre mains avec Alexandre Tharaud, en soliste avec l’orchestre PSL au Grand Amphithéâtre de La Sorbonne, au festival « Rosa Musica » avec le quatuor Girard et aux festivals de « Salon-de-Provence » et de la Roque d’Anthéron avec le pianiste Alexandre Chenorkian. Il est membre de la promotion Ravel de l’académie « Philippe Jarrousky ».

Quatuor Métamorphoses


Mathilde Potier violon
Pierre Liscia violon
Jean-Baptiste Souchon Graziani alto 
Madeleine Douçot violoncelle

Diplômé du CNSMDP, membre nominé de l’European Chamber Music Academy, lauréat de ProQuartet, de la Philharmonie de Paris et des Fondations de Royaumont et Villefavard, le Quatuor Métamorphoses jette un regard jeune et réfléchi sur le répertoire flamboyant du quatuor à cordes. Elèves du maître Hatto Beyerle (Alban Berg Quartett), mais aussi des Quatuors Ebène, Belcea et Modigliani, ils poursuivent une carrière dans les hauts lieux de la musique européens (Wigmore Hall, Philharmonie de Paris, Festival de Prades).
Cette rigoureuse vision artistique, le Quatuor Métamorphoses l’a nourrie au contact de ses maîtres : diplômé d’un master de musique de chambre dans la classe de François Salque (Quatuor Ysaÿe) et Jean Sulem (Quatuor Rosamonde) au CNSMDP, ils étudient désormais sous la tutelle de Hatto Beyerle, membre fondateur du légendaire Alban Berg Quartett, au sein de l’European Chamber Music Academy (ECMA) dont le quatuor est membre nominé depuis 2018. En parallèle, le quatuor bénéficie des conseils des plus grands chambristes de notre époque : les Quatuors Ebène et Modigliani aux Rencontres Musicales d’Evian, Johannes Meissl (Artis Quartett), Petr Prause (Talich Quartet), Corina Belcea (Belcea Quartet), Alfred Brendel, Itamar Golan, Patrick Jüdt, Per Lundberg, Diana Ligeti ou encore Avedis Kouyoumdjian.
Prix ProQuartet du concours européen de la FNAPEC,  le Quatuor Métamorphoses est également lauréat du Tremplin pour jeunes Quatuors de la Philharmonie de Paris. En 2019 et 2020, ils remportent le Prix Engie lors des Escapades Musicales d’Arcachon, et sont également lauréats de la fondation de l’abbaye de Royaumont et de Villefavard. 
Ce parcours les amène à se produire dans les salles les plus prestigieuses en compagnie de chambristes renommés : Wigmore Hall, Philharmonie de Paris, Franz Liszt Academy Budapest, Teatro Goldoni de Florence, aux Festivals de Prades, Quatuors à Bordeaux, au Potager du Roi à Versailles (sur invitation de Gérard Caussé et du Quatuor Modigliani), au Festival des Arcs, au Festival Radio Classique, lors des Rencontres Musicales ProQuartet, aux Escapades Musicales d’Arcachon, aux Estivales de Puisaye, Musical’Océan, Vox Musica, les Concerts de Poche, en compagnie de François Salque, Alexis Descharmes, Emmanuelle Bertrand, Diana Ligeti, Michel Lethiec, Michel Moraguès ou encore David Walter, Aurélien Pontier ou Paul Zientara.
Le répertoire du Quatuor Métamorphoses va des grands maîtres du genre à l’exploration des répertoires les plus contemporains, de Haydn à Camille Pépin, et s’attache à mettre en lumière des oeuvres méconnues au travers de projets innovants, comme le programme articulé autour du centenaire de la mort de Saint-Saëns, ou «Une pièce bien à elles», consacré aux œuvres du matrimoine.

TRIO PARRHESIA

Rachel Sintzel, violon
Irène Jolys, violoncelle
Melvil Chapoutot, piano